VOTEZ POUR CE FORUM (cliquez sur le logo)
Image hébergée par servimg.com
Galerie


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


La Mairie de Montreuil interdit les cirques avec animaux

Aller en bas

La Mairie de Montreuil interdit les cirques avec animaux

Message  CLEOPHA le Mar 21 Oct - 11:06

L'interdiction des animaux dans les cirques est un combat difficile mené notamment par des associations de protection du bien-être animal. Si un certain nombre de communes ont déjà pris des initiatives pour refuser la représentation de spectacles incluant des animaux, l'association Stéphane Lamart "Pour la défense des droits des animaux" se félicite, de la prise de position de Madame Dominique Voynet, Maire de Montreuil.

Suite à un courrier que l'Association Stéphane Lamart lui avait adressé en septembre, Madame Dominique VOYNET, Maire de la commune de Montreuil (93) vient de confirmer qu'elle refusera désormais tout cirque avec la présence d'animaux sur sa commune.
Pour Stéphane Lamart, Président-Fondateur de l'association " tous les spectacles avec la présence d'animaux quels qu'ils soient sont sources de souffrances. Le dressage soi-disant professionnel serait un dressage en douceur : c'est faux ! Cela n'existe pas, car lors des dressages, bien souvent très discrets, au cours desquels nul n'est accepté, de sévères corrections sont infligées aux animaux. le fouet, les cordes, les fourches, les bâtons, les cravaches et même parfois les pics sont également utilisés pour arriver à une soumission totale. Tous ces animaux de cirque sont emprisonnés à vie. Ils sont contraints d'exécuter, par peur, les ordres de l'homme. C'est évidemment contraire à leur nature (un lion qui saute dans des cerceaux de feu, un éléphant qui fait le poirier ?) ".

L'association OneVoice dénonce également cette mascarade dans un rapport qui détaille, animal par animal, les différences qui existent entre la vie normale et la vie dans les cirques. Il en ressort que les actes les plus élémentaires, tels que se laver ou se déplacer librement ne sont pas possibles.

Le bon sens et un minimum de connaissance sur la vie sauvage des animaux présentés dans les cirques devraient suffire à écarter toute complaisance face à ce type de spectacle. Le dressage tente de renflouer tous les instincts (chasse, délimitation du territoire, reproduction...) de ces animaux qui se retrouvent alors dans des situations anormales qui affectent gravement leur comportement. Ainsi, "déprimés, ils réagissent en adoptant des comportements stéréotypiques qui sont la marque d’un stress intense" souligne l'association OneVoice qui précise également que les "parades bruyantes dans les rues des villes (...) ne font qu’accroître le désarroi des animaux. Contrairement à ce que pensent les spectateurs, les animaux ne s’y habituent pas et souffrent à chaque fois, notamment en raison de la peur que leur créent la musique et les annonces." Au final, à vouloir épater et impressionner les plus naïfs (les plus jeunes), ces spectacles sont à l'origine d'une souffrance bien futile qui dégénère aussi quelques fois en accidents graves pour les Hommes et les animaux...

Heureusement, grâce à l'article 211 du code rural qui donne aux maires le pouvoir de prendre des mesures de nature à prévenir les risques pour la sécurité des personnes que peut présenter sur les territoires de sa commune la présence d'animaux dangereux, le maire peut refuser l'installation d'un cirque détenant des animaux d'espèces non domestiquées considérées comme dangereuses et fonctionnant irrégulièrement (ministre de l'aménagement et de l'environnement - 21 mars 2000.)

En Europe : la règle du chacun pour soi

En l'absence de directive européenne sur les animaux dans les cirques, les états membres de l'Union européenne peuvent décider ce qu'ils veulent sur leur territoire. Et les disparités sont grandes.

Belgique : Un arrêté royal entré en vigueur en juillet 2005, prévoit que les animaux devront être détenus dans des conditions identiques aux parcs animaliers (dispositions qui prendront effet progressivement jusqu'en 2012).
Danemark : depuis 1962, il est interdit d'utiliser des animaux ou des espèces d'animaux non domestiqués (à l'exception, toutefois, des éléphants d'Asie considérés comme domestiqués).

Finlande : depuis 1986, il est interdit d'utiliser les singes, les éléphants, les carnivores, les phoques, les rhinocéros, les hippopotames, les ruminants, les marsupiaux, les oiseaux de proie, les autruches et les crocodiles. Les otaries sont autorisées.

Grande Bretagne : interdiction de la présence de cirques avec animaux sauvages dans 220 municipalités ou juridictions municipales (Cambridge, Coventry, Liverpool, Lancaster, Oxford) et dans 8 juridictions municipales des nouveaux Pays de Galles du sud.

Suède : depuis 1988 (suite à une ordonnance royale de 1959), sont interdits les singes, les prédateurs (à l'exception des chiens et chats), les pinnipèdes (à l'exception des otaries), les rhinocéros, les hippopotames, les cervidés (à l'exception des rennes), les girafes, les kangourous, les oiseaux de proie, les ratites (autruches, émeus, nandous) et les crocodiles.

Autriche : L'Autriche interdit de présenter des animaux sauvages. Les lions, les tigres ou les éléphants dans les cirques en Autriche, c'est fini. Ce pays s'est doté, à la fin du mois de mai 2004, d'une loi sur la protection animale qui prohibe complètement la présentation d'animaux sauvages en cage ou lors de représentations. L'Autriche devait dans les prochaines années bannir complètement cette pratique, elle a finalement accéléré le mouvement à la faveur de l'unanimité des partis politiques sur ce dossier. Déjà ce pays comptait une loi qui encadrait de façon assez sévère la détention des animaux dans les cirques.

Allemagne : le Bundesrat (équivalent de notre Sénat) a adopté le principe d'interdire les animaux sauvages dans les cirques., Toutefois le Bundestag (équivalent de l'Assemblée nationale) ne s'est pas saisi de ce dossier, pas plus que le gouvernement.

Nouveaux entrants dans l'UE : la plupart des pays d'Europe centrale ont une longue tradition de cirques (de montreurs d'ours notamment) et n'ont pas de législation spécifique pour encadrer cette activité.
Norvège : ce pays, qui ne fait pas partie de l'UE interdit l'utilisation d'animaux sauvages capturés dans la nature. Les fauves et les ours nés en captivité sont également prohibés.

Notons qu'il existe une liste des cirques sans animaux maintenue par OneVoice qui souligne toutefois que "cette liste n'est construite que sur la non-présence d'animaux dans ces cirques et non sur un quelconque engagement ou prise de position en faveur des cirques sans animaux.".
Au final, la meilleure solution est encore entre nos mains : pourquoi valider de tels spectacles en s'y rendant ?


Source

_________________
---------------------------------------------------



There are more tears for animals than the ocean can handle

"La vie est une rose, chaque pétale une illusion et chaque épine une réalité"
avatar
CLEOPHA
FONDATEUR
FONDATEUR

Féminin
Nombre de messages : 282
Age : 54
Localisation : LYON
Emploi/loisirs : LES ANIMAUX
Humeur : ça dépend des news...

Voir le profil de l'utilisateur http://voiceofthevoiceless2.forumactif.info

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum